Organisation table à langer et bébé zéro déchet

Mon bébé zéro déchet

Actuellement, il est indéniable que la société de consommation n’a pas cessé de faciliter le quotidien des parents et bébé avec des accessoires jetables tels que des couches, lingettes, bavoirs et plein d’autres encore. Cependant, l’arrivée d’un nouveau-né peut être alliée à la pratique du zéro déchet non seulement pour éviter la surconsommation mais aussi pour préserver la planète dès la naissance du bébé. Pour ce faire, le futur parent doit adopter de nouvelles habitudes.

table-a-langer-zero-dechet

Une table à langer zéro déchet bien organisée

Pour une table à langer zéro déchet, il est possible de choisir la table à langer qui convient car un bébé peut être changé partout, soit sur des meubles d’occasion, sur une simple commode, sur le canapé voire sur un lit. Quoi qu’il en soit, une table à langer nécessite une bonne organisation pour changer le bébé de manière simple et pratique.

 

Tout d’abord, il est conseillé d’avoir le strict minimum à portée de main, en le regroupant dans une petite corbeille par exemple, pour éviter le va et vient d’une pièce à l’autre avec bébé. Cela peut comprendre le liniment, les lingettes lavables, le coupe à ongles, le sérum physiologique, les couches lavables, etc. selon les besoins du bébé.

 

Ensuite, il est déconseillé d’encombrer la table à langer avec les produits en stock comme les paquets de couche par exemple ou les accessoires pour le bain. Dans ce cadre, il faut essayer de trouver un espace de rangement à côté de la baignoire pour éviter de se déplacer lors du bain.

Des lingettes lavables

Les lingettes ainsi que les carrées de coton jetables remplissent inutilement les poubelles et même bouchent les canalisations si elles sont jetées dans les toilettes alors que celles-ci ne sont que des déchets pouvant être éliminés facilement. L’utilisation des lingettes lavables cousues par soi-même fera bien l’affaire. Les matières bio telles que le coton, le lin, le chanvre ou encore le bambou sont à privilégier.

lingettes-lavables
liniment-maison

Du liniment maison

Il est possible de faire soi-même son liniment et de n’y mettre aucun composant toxique. Cela permet d’éviter de générer de déchets. Il suffit de mélanger de l’huile d’olive à l’eau de chaux et le mélange obtenu sera stabilisé par de la cire d’abeille.

Des couches lavables

En optant pour des couches lavables, les résultats sur le long terme sont positifs avec l’élimination des déchets et la réalisation d’économies.

Noter que 5000 couches jetables environ sont nécessaires pour un enfant jusqu’à ce qu’il soit âgé de 2,5 ans. Leur production nécessite plus de 60 kg de pétrole. Selon une étude mentionnée sur le site de Conso Globe, produire et utiliser les couches lavables demande 3,5 fois moins d’énergie et 2,3 fois moins d’eau que les couches jetables.

En termes de dépenses, utiliser des couches lavables revient beaucoup moins cher que les jetables. Si on dépense entre 1500 et 2500 euros en couches jetables depuis la naissance du bébé jusqu’à son âge de 2,5 ans, avec des couches culottes lavables, cela diminue jusqu’à 900 euros, y compris l’entretien.

Il ne faut pas oublier non plus l’effet bénéfique des couches lavables sur la santé du bébé. Dépourvue de substances nocives, une couche culotte lavable ne cause pas des érythèmes au niveau de la fesse du bébé.

couche-ecologique

Des alimentations saines et de saison

Allaiter son bébé est un moyen naturel de nourrir aider son enfant à se faire son immunité. Aussi l’allaitement est un moyen efficace de faire diminuer les déchets par l’absence de carbone due au transport et au conditionnement des substituts de lait maternel.

Quand le bébé s’agrandit, pour une alimentation zéro déchet, rien de mieux que préparer soi-même ses repas à l’aide d’un batch cooking pour bébé, tout en privilégiant les produits de saison, bio, qui se trouvent localement. Opter pour une alimentation bio permet de manger des aliments qui n’étaient pas sujets aux pesticides.

Des accessoires de bain bio

Appliquer des produits cosmétiques sur la peau du bébé n’est pas conseillé. Un peu de lait maternel dans le bain peut les remplacer efficacement car celui-ci permet d’adoucir sa peau. Il est également possible d’appliquer du lait maternel sur la peau sensible du bébé.

Utiliser un savon maison bio qui est saponifié à froid et ne contient aucun conservateur convient parfaitement au bébé. Si possible, le savon sera acheté sans emballages. Certains savons de ce type sont fabriqués exclusivement avec de l’huile d’olive, idéal pour bébé ainsi que toute la famille.

Poser dans le bain des flocons d’avoine dans un tissu bien fermé apporte un aspect laiteux à l’eau de bain tout en procurant de la douceur à la peau du bébé.

Dans le cas où la peau du bébé nécessite des produits hydratants, il est conseillé de recourir aux huiles végétales provenant de l’amande douce, du coco ou de l’olive. Ce type d’huiles se conserve plus longtemps, comparées aux crèmes et émollients.

Un équipement minimaliste

Comme l’idée de zéro déchet consiste à limiter autant que possible les achats, les équipements du bébé tels que son lit, son écharpe de portage, son thermomètre, son tapis d’éveil ou encore sa petite trousse de toilette, etc. peuvent être achetés d’occasion ou récupérés auprès des amis ou de la famille.

En ce qui concerne les vêtements, il est facile d’en trouver en parfait état, par le biais du vide-grenier ou des plateformes de vente d’occasion, de don ou encore de location de vêtements et matériels pour bébé.

Vous l’aurez compris aujourd’hui plus qu’hier, il y a plein de solutions pour limiter son impact environnemental. Et plein de solutions durables autour de la petite enfance.

Laisser un commentaire