La grande majorité des parents constatent que le comportent des enfants d’aujourd’hui n’est pas pareil à celui des enfants d’hier. Beaucoup se sont dit, en en voyant la réaction d’un enfant avec impertinence, « de notre temps, les enfants ne réagissent pas de cette manière ». Mais qu’est-ce qui a entraîné ce grand changement ? Cela peut trouver une explication dans le développement grandissant de l’activité professionnelle des parents, dans l’abus de jeux vidéo ou encore d’écrans ? En général, cela représente uniquement des faits rencontrés dans l’éducation des enfants d’aujourd’hui : d’où l’importance de l’éducation bienveillante. Ce principe repose essentiellement sur le respect mutuel. Focus sur l’éducation bienveillante.

education-bienveillante

Tout savoir sur l’éducation bienveillante

Appelée également éducation positive, l’éducation bienveillante représente un phénomène de société à part entière. Il s’agit d’une nouvelle façon d’éduquer les enfants ou les adolescents en se basant essentiellement sur le respect de la personne concernée et l’empathie. Autrement dit, l’éducation positive se focalise davantage sur le comportent du parent vis-à-vis de l’adolescent ou de l’enfant.

Cette nouvelle manière d’éduquer exclut en effet la violence, quelle que soit sa forme, et se repose largement sur quelques principes très simples comme la considération de l’enfant comme étant un être humain, la préservation de l’intégration de l’enfant ou encore permettre à l’enfant de ressentir le faut qu’il ait des émotions et peut les exprimer comme bon lui semble, etc.

Les parents doivent être conscients du fait que leurs bébés ont des besoins qui leur sont propres et qu’il faut en prendre en considération. Dans ce cas, le maternage proximal comme l’allaitement est un outil bienveillance par excellence.

education-bienveillante1

Comment ces principes d'éducation positive s’appliquent-ils au quotidien ?

L’éducation positive n’évite pas les désaccords qui peuvent exister entre parents et enfants. En revanche, elle encourage à trouver une alternative qui pourrait satisfaire les deux parties au lieu d’appliquer une punition. En tant que parent, il est primordial de rester à l’écoute attentive des enfants et construire avec lui une relation fondée sur la confiance. Cela permet aux parents d’aider grandement leurs enfants à surpasser ses propres limites plutôt que lui imposer de façon automatique.

En guise d’exemple, lors d’une confrontation, le fait de rester positif et calme marque une bonne attitude à adopter. Les châtiments physiques, la gifle, la fessée ou autre forme de punition peuvent entraîner la violence. C’est pareil pour les propos qui peuvent dans certains cas être choquants et qui agissent directement sur le psychisme de l’enfant ou de l’adolescent. En mettant en œuvre un apprentissage positif, l’objectif à atteindre sera de chercher à éduquer l’enfant sans pour autant porter atteinte à son physique.

L’idée serait de fixer les disciplines à la maison ensemble avec l’enfant. Autrement dit, il faut impliquer celui-ci dans les décisions et les règles qui encadrent la vie de la famille. Pour ce faire, les parents peuvent solliciter le point de vue de l’enfant. Quand vous avez envie de planifier un conseil de famille, essayez d’exposer les limites. Ces dernières marquent un critère très important à ne pas négliger si vous souhaitez que votre famille vive en harmonie.

education-bienveillante2

Que faut-il faire en cas de bêtise faite par l’enfant ?

Le fait de distinguer l’enfant de ses actions représente l’un des principes fondamentaux qui constituent l’éducation bienveillante. Enlevez de votre pensée l’idée que l’enfant est mauvais. C’est plutôt ces actes qui pourraient l’être. Grâce à l’alternative Montessori, votre enfant estime de ne pas avoir agi correctement selon les règles imposées dans le foyer. Il pourra en effet se rattraper la prochaine fois et peut se convenir aux disciplines et aux attentes des parents. De leur côté, ces derniers devraient encourager son enfant à réfléchir et à oser sur son attitude.

Ce mode d’éducation ne tient pas compte de punitions ou de récompense. Si votre enfant s’est mal comporté, vous pouvez lui expliquer pourquoi il devra changer son comportement en vue d’éviter le dérangement. Ensuite, l’enfant peut préférer de laisser de côté son attitude dérangeante et cherche à trouver une bonne entente avec le parent.

De la même façon, une attitude bienveillante ne doit pas engendrer une récompense. Il appartient aux parents d’expliquer à l’enfant ce qu’ils ressentent et en quoi ils apprécient le comportement. Bien entendu, cela doit se faire de façon naturelle. Vous pouvez dans ce cas approuver un geste bienveillant à votre enfant en lui remerciant par exemple. En procédant de cette sorte, vous allez sans doute constater le plaisir partagé dans votre foyer.

Laissez de côté le caractère permissif et autoritaire ! La discipline positive témoigne en effet le respect de l’univers de l’enfant. Le fait de rester bienveillant avec son enfant signifie accepter le ressenti lié à son attitude. Elle allie aussi bienveillance et fermeté. Toute décision sera prise avec respect, dignité, fermeté, et bien sûr avec bienveillance, afin de trouver un compromis lors d’un conflit. La fermeté associée à la bienveillance implique le respect de la situation de l’enfant et de l’adulte.

Laisser un commentaire