À l’heure actuelle, l’acquisition des serviettes hygiéniques lavables et les culottes menstruelles a connu un franc succès sur le marché des protections périodiques lavables et réutilisables. Bon nombre de spécifiés les rapprochent, à commencer essentiellement par l’aspect multicouche qui fait leur efficacité au niveau de l’absorption. Si vous avez envie de passer aux protections réutilisables, mais vous avez du mal à choisir entre la culotte menstruelle et la serviette lavable, cet article est fait pour vous.

culottes-menstruelles

Culotte de menstruelle ou serviette lavable : laquelle privilégier ?

Si vous êtes à la recherche d’un confort d’utilisation, fixez votre choix sur la culotte menstruelle. Cette dernière saura combler parfaitement à vos besoins. Pour cause ? Elle apporte à son utilisatrice la sensation de porter une culotte habituelle. Elle est munie d’insert intégré dans le corps de la culotte, ce qui garantit une absorption optimale.

En revanche, la serviette hygiénique lavable doit être clipsée par-dessus de votre lingerie ordinaire. Dès lors que vous la portez, elle se sent un peu plus.

Au niveau du prix, les couches lavables paraissent moins coûteuses par rapport à la culotte lavable bien que les deux présentent la même capacité d’absorption et la même qualité. Cela parait très logique, car la culotte consomme beaucoup de tissu lors de sa confection.

Est-ce la culotte menstruelle ou la serviette la plus pratique d'entretien ?

Dans le cas où vous êtes habituée à pratiquer une activité sportive et physique plus ou moins intense, vous serez sans doute plus à l’aise en choisissant la culotte menstruelle. Pourtant, la SHL ou serviette hygiénique lavable a plutôt tendance à reculer ou avancer légèrement selon vos mouvements. À rappeler qu’elle est seulement clipsée autour de votre lingerie. En ce qui concerne la partie absorbante de la culotte lavable, elle est normalement fixe et ne risque pas de glisser vers l’arrière ou l’avant.

En outre, la serviette hygiénique lavable est moins délicate à entretenir par rapport à la culotte menstruelle. Cette dernière est constituée de quelques composants fragiles comme les élastiques, le tissu extérieur, les coutures, les plumetis, la dentelle ou autre. Il est déconseillé de laver sa culotte menstruelle à la température plus de 40°C. Au contraire, il s’avère important de la mettre soigneusement dans un filet de lavage. Moins fragile, la SHL présente l’avantage de supporter des lavages à 50 voire à 60°C.

Il faut aussi noter que les serviettes hygiéniques lavables sont souvent colorées ou à motifs. Dans cette optique, les taches de sang paraissent plus visibles, ce qui n’est pas le cas pour les culottes menstruelles dont l’intérieur est souvent sombre.

Que ce soit pour les SHL ou les culottes menstruelles, les étapes de lavages demeurent toujours les mêmes. Le rinçage doit se faire avec de l’eau froide avant la mise en machine. De même, il faut les sécher à l’air libre malgré les indications faites par les fabricants qui demandent de mettre ses culottes de règles ou ses SHL au sèche-linge.

Quelle protection lavable sélectionner en cas de flux très abondant ?

Pour celles qui ont un flux extrêmement abondant, elles doivent savoir qu’une culotte menstruelle ou serviette lavable ne pourra assurer l’absorption de tout leur flux pendant une journée. Sauf si elles complètent l’utilisation de leur protection réutilisable avec une cup.

En cas de flux abondant, il est en effet conseillé de changer de SHL ou de culotte menstruelle deux ou trois fois en moyenne tout au long de la journée. Les jours de gros flux, vous pouvez adopter les deux protections lavables. Seulement, il faut sélectionner des modèles adaptés. Si vous restez chez vous, le fait de porter une culotte menstruelle peut faire l’affaire puisqu’elle vous apporte un grand confort. Pourtant, si vous êtes à l’extérieur pour de nombreuses raisons (en cours, travail ou autre), misez sur la serviette hygiénique lavable qui s‘avèrera plus pratique et simple à changer, qui ne sera pas difficile à ranger dans votre sac après son utilisation.

Si vous êtes à la recherche d’un accessoire plus discret sous vos vêtements même moulants, tournez-vous vers la SHL. Celle-ci est connue pour sa protection qui se trouve généralement au niveau de votre entrejambe. En revanche, la culotte menstruelle n’est rien autre qu’une culotte comme toutes les autres. Des coutures sont forcément présentes sur les fesses et se voient clairement lorsque vous portez des pièces moulantes.

Enfin, que vous préfériez d’acquérir des SHL ou des culottes de règles, vous ne risquez pas de sentir de mauvaises odeurs. En effet, ces deux types de protections comportent de nombreuses couches de tissu en coton ce qui les rend moins respirantes. Au niveau de la composition, méfiez-vous de la revente de certains produits de basse qualité ou des marques peu reconnues. La plupart du temps, ces dernières ne réalisent aucun contrôle des composants qu’elles utilisent pour fabriquer leurs produits.

Laisser un commentaire